Le Blog

Retrouvez ici régulièrement des conseils pour développer votre nage et des retours constructifs sur nos sessions de natation en groupe (Squads) et privées (analyses vidéo 1-2-1)

Info-lettre:Ne manquez aucun article en vous abonnant

Fantastiques performances à Kona

Il y a un mois avait lieu le championnat du monde IronMan à Kona. Si vous avez manqué l'évènement #1 dans le monde du Triathlon, vous pouvez le revoir ici

Kona, Hawaii: Un des départs les plus impressionants au monde

Les nageurs Swim Smooth ont eu des résultats fantastiques à cette occasion, retour sur quelques un de leurs résultats. Il y a en effet des leçons à apprendre pour les nageurs de tous calibres !

Emily Loughnan; Femme 25-29: 3e

Après avoir terminé #1 aux World 70.3 (voir post sur SS World ici) pour son second IronMan Émilie complète Kona en près de 10h et monte sur la 3e place du Podium ! Émilie s'entraine avec Julian Nagi, Coach Swim Smooth en Grande Bretagne.

Fiona Ford: F45-49: 3e

Fiona (coach Swim Smooth à Richmond, London) monte également sur la 3e place du podium. Tout un "come back" après un gros accident de vélo dont elle se remettait. Une belle source d'inspiration pour tous ceux qui ont des blessures ou accidents cette année: le retour n'en sera que meilleurs !

Harry Wiltshire - Pro: Meilleur temps à la nage au général

Harry fut un des premiers athlète que Paul Newsome (fondateur SwimSmooth) a entrainé quand il a pris ses fonction au sein de la féfération britanique en 1999/2000. Le style d'Harry est très peu conventionnel mais très bien adapté aux conditions difficiles rencontrées en triathlon: peut être pourriez vous inclure un peu de son rythme dans votre nage pour continuer à vous améliorer plus spécifiquement en triathlon.

Plus de détails sur le style non conventionnel d'Harry ici (en anglais): www.feelforthewater.com/2012/07/stroke-every-swim-coach-wants-to-change.html

Pour ceux qui sont abonnés au "Guru" ou qui ont suivit une analys vidéo/Clinique avec nous ces derniers tempos, vous pouvez retrouvez une analyse détaillés de sa technique ici

Sarah Piampiano - Pro, USA: 7e au général

Sarah est venu à Perth s'entrainer avec la SwimSquad et passer une analyse vidéo avec Paul.

Voici ces commentaires après la course:

"My SWIM, was the highlight of my race! My best ever swim - I was SO excited and happy and it was a huge bump up for me from last season. Where last year I got out of the water 15 minutes down, this year I exited with a pack (yay!) and only 10 minutes in arrears. I think it has re-ignited some hope and spark to get my swim in Kona under an hour and I think we are excited about continuing that project. But it was a HUGE step in the right direction. The one-armed drills + a LOT of open water swimming + some parachute work is what we felt made such a significant difference. Our work last December was a major catalyst for the change and improvements made!"

Sarah est coachée par Matt Dixon au Purple Patch Fitness.

Jimmy Gosselin, H 30-34: 56'59 (PB)

Jimmy, entrainé par Christian Camden, est un des nageurs les plus régulier de la Swim Squad de Montréal. Il a établi à Kona son record sur IronMan, passant largement la barre de 1h00, sans wetsuit. Retrouvez ici l'entrevue vidéo avant la course

Petite entrevue avec Coach Bart post Kona:

"Que peux tu nous dire sur ton départ ? Intense, chaotique, physique seraient les mots appropriés. J'ai tenté d'être stratégique en choisissant ma position de départ afin d'éviter les coups, mais tout en me plaçant derrière les nageurs rapides. Une fois le coup de canon lancé, c'est la folie et il faut nager très vite pour sortir le plus possible de ce groupe massif.

Comment s'est passé la première moitié du parcours ? Je trouve toujours les premiers 500m de nage difficile dans un Ironman. Mais à Hawaii, c'est le premier 2000m qui est difficile, car il y a énormément de contacts physiques avec les autres nageurs. Le courant était présent jusqu'au demi-tour, mais moins qu'en 2014, lors de ma dernière participation.

Et le retour ? J'ai trouvé le retour plus facile en raison du courant. J'avais de bonnes sensations malgré une fatigue certaine. Je me suis rappelé les entraînements "RedMist" du mercredi et ceux-ci m'ont aidé à conserver ma vitesse/endurance pour cette épreuve.

Mais quel soulagement de voir apparaître le quai et d'entendre les gens applaudir. Mais pour la première fois dans un Ironman, j'aurais même continué à nager puisque j'avais encore de l'énergie.

Qu'est ce qui rend cette nage si particulière par rapport aux autres IronMan que tu as déjà fait ? Tout d'abord, il s'agit d'une nage en océan et non en lac. Donc il faut s'attendre à une eau très salée avec des courants (même lorsque l'océan est calme). Par ailleurs, tous les athlètes sont soit très rapides ou rapides, ce qui fait que la densité de nageurs du même calibre est très élevée. Finalement, Hawaii demeure le Championnat du monde, avec tout le stress et la pression que l'on se met pour performer, ce qui rend selon moi cette nage unique.

Si il y a un seul point ou un seul moment dont tu pouvais te rappeler durant cette nage, lequel serait il ?

Mon objectif était de nager sous la barre du 1h00. Je savais que mon pace était rapide durant le parcours. À environ 200m de la final, j'ai regardé ma Garmin et vu 53 min. 25 sec. J'ai alors compris que mon objectif était de loin atteint.

Une leçon apprise? Je n'apprendrai rien à personne en répondant qu'il faut travailler ses lacunes si on souhaite s'améliorer ! C'est valable dans tous les sports. Pour ma part, cette lacune était d'apprendre à bien drafter en nageant. Lors de mes derniers Ironman, j'ai été déçu de mes performances à la natation. Avec Swim smooth, j'ai eu la chance de travailler sur cet aspect au cours de l'été avec des nageurs plus rapides que moi à presque chacun des entrainements.

Mario Hamel H50-44 - 1:08:47 (PB)