Le Blog

Retrouvez ici régulièrement des conseils pour développer votre nage et des retours constructifs sur nos sessions de natation en groupe (Squads) et privées (analyses vidéo 1-2-1)

Réfléchissez vous trop quand vous nagez ?

December 18, 2016

English version: Over-Thinking and Under-Achieving
 
Beaucoup de nageurs, en particulier les "Overgliders" ont tendance à trop penser et à sur analyser pendant qu'ils nagent. Ils ont un besoin irrésistible de penser lors de chaque coup de bras de chaque longueur de chaque session au cas ou leur nage se détériore leur empêchant d'attendre leur plein potentiel.
 
Bien sur c'est important de travailler sur les aspects de votre nage qui vous ralentissent, notamment lors de sessions techniques ou d'analyses video. Cependant, focaliser de manière obsessive sur le même point de votre technique encore et encore risque de vous faire atteindre un plateau.
Si vous l'avez déjà expérimenté vous savez à quel point cette "Analysis Paralysis" peut être frustrante !



Trop réfléchir, trop analyser: "Over-Thinking"

Une partie importante du développement de votre nage est d'avoir parfois la capacité à simplement "décrocher", "mettre la switch à Off" pour ressentir les choses et nager en rythme.  
"L'over-thinking" ajoute des micro temps de "pauses" non négligeables alors que vous analysez les coup de bras précédent et planifiez le prochain, affectant le rythme et le timing général. 
En plus la pression mentale que vous exercez risque de vous rendre plus tendu alors que vous vous
 
forcez pour executer le mouvement parfaitement, ce qui rend les choses encore pire, amplifiant le sentiment de frustration.

Quand vous entrez dans cette zone vous allez pouvoir apprécier de trouver le bon rythme pour votre nage. C'est une zone ou vous allez sentir votre technique se "mettre ensemble" et vous allez ressentir également ce qui fonctionne moins bien, ce qui vous retiens.
 
C'est en fait un des points fort des nageurs longue distance "naturel" (voir SwimTypes: Swinger), ces nageurs qui aiment quand on leurs annonce un gros set de 800m ou 1000m non stop, qui aiment trouver leur "beat" et éteindre la switch. 
 
Exemple pour mettre la "switch à off" ? 

Essayez ce genre de set et voyez ce qui arrive, répétez entre 3 et 5 fois lors de votre prochaine session:  
 

4x 50m éducatif avec 10s de repos entre chaque 50m.

Choisissez un seul et même éducatif pour les 4 répétitions, bien sur choisissez le en fonction des aspects que vous souhaitez travailler par exemple: godille, kick sur le coté ou unco. Forcez vous à ne penser qu'a un seul et unique point technique durant chaque 50m d'éducatif. 

 

Mais ensuite:

 

200m continue en nage libre avec la "switch éteinte"- ressentez juste le rythme!
Laissez l'éducatif effectué précédemment insérer les adaptations techniques naturellement dans votre nage.


Si vous n'arrivez pas mettre la "switch à off": Changer le mal de place !

Trouver ce mode "auto pilote" n'est pas toujours aisé.

Une méthode efficace que nous utilisons régulièrement lors de nos "Swim Squad" à Montréal ou lors des sessions d'analyse vidéo et correction technique est de changer le focus sur un autre élément mais relié au point à travailler.

 

Par exemple nous pouvons demander à un nageur de se forcer à garder un oeil dans l'eau et un à l'extérieur lorsqu'il respire ("split screen"). Cela va l'aider a garder le front enfoncé dans l'eau sans qu'il n'y pense et du même coup l'aider à garder ses jambes plus haut dans l'eau. C'est en quelque sorte du 3e degré:  le premier focus ("Split Screen") vient toucher un second point (tête qui sort trop de l'eau en respirant) qui finalement va résoudre le problème principale du nageur (jambes qui calent).

 

 

Un second exemple classique est le mantra "1-2-stretch" que nous utilisons pour les nageurs qui perdent leur appuie lorsqu'ils respirent et du coup prennent de l'eau dans la bouche: dans le cas d'une respiration aux 3 coups de bras, plutôt que de penser:

  • "1 coup de bras tête dans l'eau / 1 coup de bras  tête dans l'eau / une respiration lors du 3 coup de bras",
    on va demander au nageur de penser:

  • "1 coup  de bras / 1 coup de bras / Étendre le bras en avant".
    Donc lors du 3e coup de bras, on demande au nageur de penser à étendre son bras en avant "Stretcher" et non pas à respirer. Bien sur le nageur respire quand même, mais cela va se faire naturellement et plus facilement car avec un bras de support plus haut dans l'eau.

 

Les objectifs de ces petits "mantra" permettent donc d'éviter de trop penser à des points techniques, mais de les remplacer par des points de visualisation qui font  mieux ressentir l'eau et laissent développer le bon rythme pour développer des appuis efficaces et avancer plus rapidement.

 

Swim Smooth
 

Please reload

Cliniques à venir

Clinique d'1 Jour Swim Smooth​

  • Lieu: Stade Olympique

  • Date: Février 2018

  • Langue: Français

  • Détails ici

Débutants

Sessions de groupe spécifiques

    • Chaque Lundi soir​ 18h30

    • Piscine de Petite Bourgogne (Sud Ouest)

  • Cours Privés 

Détails et inscriptions

Sessions de Groupe
  • 5 à 8 fois par semaine

  • En 50m, 3 piscines différentes

  • Ouvert à tous

  • Inscription/paiement à la carte

La Swim Squad: Détails et Infos

Analyse Video
  • Session 1-2-1 d'analyse vidéo et correction technique

  • Premier entraineru certifié Swim Smooth au Canada

  • Repartez avec un plan d'entrainement complet

Analyse Video: Détails et Infos

Featured Posts

Horaires et inscriptions été 2018

May 11, 2018

1/10
Please reload

Recent Posts

January 21, 2019

Please reload