Le Blog

Retrouvez ici régulièrement des conseils pour développer votre nage et des retours constructifs sur nos sessions de natation en groupe (Squads) et privées (analyses vidéo 1-2-1)

Analyses Statistiques des champions Olympiques en natation à Rio

September 3, 2016

Version anglaise: The Rio Olympic Champions In Numbers
 

Triton Wear a publié des données très pertinentes que Paul Newsome (fondateur de Swim Smooth) nous fait un plaisir de commenter et d'analyser ici.

Si vous aimez les chiffres, vous allez être servi ! Ces résultats contredisent de vieux mythes sur la natation, tel que l'idée que la différence entre un nageur "ordinaire" et un champion olympique est que ce dernier utilises moins de coups de bras que les autres.

 

1500m Homme

Nombre coups de bras par 50m pour le 1500m Homme: montrant clairement que le gagnant -Paltrinieri (ligne orange) - fait bien plus de coups de bras -Stroke- (moyenne de 39 par 50m) que ceux qui finissent en arrière de lui.

 

 

Notez comme le médaillé d'argent Connor Jaeger débute avec une très longue amplitude (28 coup de bras par 50m) mais ne peut pas le maintenir, son nombre de coup de bras augmentant petit a petit pour finalement finir a 39 (comme Paltrinieri).

 

Deux enseignements à en tirer:

- Si votre style naturel est de nager avec une amplitude plus courte et une plus haute cadence, n'essayez pas de le changer. Bien sur vous devez toujours chercher a améliorer votre technique et rendre votre style plus efficace, mais il n'y a rien de fondamentalement mauvais à nager de cette manière - prenez pour exemple Paltrinieri: 14:34 pour 1500m.

- Une trop longue amplitude en essayant d'aller chercher l'appuie trop loin en avant est très difficile à maintenir sur longue distance. Essayez de trouver le juste milieu entre l'amplitude et la cadence optimale pour vous et pour le type d'évènement que vous nagez (voir les data de Ledecky plus bas).

-> plusieurs de nos nageurs à la la Swim Squad de Montréal indiquent être capable de tenir leur "CSS" (ou vitesse au seuil) sur des intervalles cours, mais dès qu'on allonge la distance ils ne peuvent plus le maintenir: on note que ce sont souvent des nageurs qui ont tendance à nager avec une très (trop) grande amplitude ou DPS.

400m & 800m Femme

Vous avez certainement été témoins des performances de Katie Ledecky aux JO ou elle a gagné le 200, 400 et 800m nage libre.

Quel sont les secrets de sa réussite ? En voici un: la constance de ses nombres de coups de bras (stroke) que l'on peut voir ici sur le 400m (orange)  

 

 

Après la première longueur (avec plongeon) le top 5 fait entre 40 et 48 coups de bras par 50m, ce qui est n'est pas particulièrement bas pour des nageurs Olympiens. Par contre notez comme Katie conserve la même valeur tout le long: ses coups de bras de sont ni trop long, ni trop cours suivant un moment ou un autre de la course, suivant le rush initial ou la fatigue lorsque la fatigue embarque: ils sont toujours identiques, à 40 par longueur. 

 

Sur le 800m, Katie maintiens une cadence de 89 SPM (coups de bras par minute), mais semble "augmenter" son amplitude (DPS: Distance Per Stroke ou Distance par coups de bras) dans la seconde partie: ce qui se produit très rarement: 

 


Certain observateurs ont avancé que c'était parce quelle commençait à "glisser" d'avantage, allongeant son amplitude, mais si c'était le cas, alors sont nombre de coup de bras descendrait.

 

 Note: ce tableau est en "Temps par Cycle de bras", donc un chiffre plus bas indique une cadence plus élevée: 1.35 sec/stroke-cycle = 89 SPM

Ce qui arrive en fait est qu'elle utilise un kick plus fort sur la seconde partie, ce qui augmente la distance parcourue par cycle de bras grace à l'ajout de cette propulsion. Katie possède la factulté de switcher entre un 2 beat kick et un 6 beat "flutter" kick au bon moment: sur la première partie de la course elle utilise un 2 beat kick sur 60-70% de chaque longueur avant de terminer avec un 6 beat kick plus puissant. Sur la seconde partie (le dernier 400m), elle utilise le 6 beat Kick beaucoup plus tôt, augmentant la distance parcouru par coups de bras.

Vous pouvez le voir clairement sur la reprise vidéo de la course:

 

 Les données suggèrent qu'elle est en dans un effort aérobique complètement controlé jusqu'au 400m, utilisant en majorité un 2 beat kick. A partir de 400m, plutôt que de ralentir la cadence ou d'allonger sa traction, elle ajoute un nouveau "moteur" en activant d'avantage ses jambes pour le "Retour à la maison" avec à la clef un nouveau record du monde (qui était son objectif). .

 Ce n'était cependant pas un negative split: elle nage le premier 400 en 4:01 et le second en 4:03 (le plongeon faisant gagner ~2 seconds).


100m Homme

Sur le 100m Homme nous pouvons mettre en avant le pacing parfait de la médaille d'or Kyle Chambers, qui gagne la course sur le second 50m: 

 

Si vous regardez la course, on a l'impression que Kyle fait un negative Split (qu'il accélère pour dépasser tout le monde sur le 2e 50m), bien sur le plongeon fait que le premier 50m est plus rapide, mais de peu dans son cas. Il est 7e au 50m: son calme et  son pacing sont très impressionnant quand on connait la pression d'une finale olympique, il garde son allure du début à la fin pour dépasser les 6 concurrents dans la deuxième partie

 

 


400m Homme 

Enfin, Mack Horton (bleu) battant Sun Yang dans la finale du 400m grâce à une superbe accélération dans le dernier 100m, l'opposé de James Guy (Jaune) ui est parti fort, mais a ralenti au fur et à mesure que la course avançait:

 

Comme Mack a t'il pu faire une telle accélération ? En raccourcissant la longueur ses coups de bras significativement: Le DPS (Distance par coups de bras) chutant significativement:

 Et en augmentant sa cadence (stroke rate), exactement l'opposé de ce qu'on a l'habitude d'entendre depuis les années 90:

 (Note ce tableau est en temps-par-cycle-de-bras, donc un chiffre plus bas indique une cadence plus élevée: 1.6 sec/stroke-cycle = 75 coups de bras par minute (strokes per minute), 1.8 sec/stroke-cycle = 67 coups de bras par minute (strokes per minute).)

Fascinant !

 

Swim Smooth

 

Please reload

Cliniques à venir

Clinique d'1 Jour Swim Smooth​

  • Lieu: Stade Olympique

  • Date: Février 2018

  • Langue: Français

  • Détails ici

Débutants

Sessions de groupe spécifiques

    • Chaque Lundi soir​ 18h30

    • Piscine de Petite Bourgogne (Sud Ouest)

  • Cours Privés 

Détails et inscriptions

Sessions de Groupe
  • 5 à 8 fois par semaine

  • En 50m, 3 piscines différentes

  • Ouvert à tous

  • Inscription/paiement à la carte

La Swim Squad: Détails et Infos

Analyse Video
  • Session 1-2-1 d'analyse vidéo et correction technique

  • Premier entraineru certifié Swim Smooth au Canada

  • Repartez avec un plan d'entrainement complet

Analyse Video: Détails et Infos

Featured Posts

Horaires et inscriptions été 2018

May 11, 2018

1/10
Please reload

Recent Posts

January 21, 2019

Please reload